Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

SOLEIL - Le soleil et votre peau


[23-07-2013]

Revoilà les beaux jours, les nuages de l'hiver s'en sont allés, place au soleil.

Mais ATTENTION DANGER!

Le soleil, ce compagnon bien agréable de nos vacances est également un ennemi redoutable de notre peau.

Le soleil nous bombarde en permanence avec son rayonnement électromagnétique. Entre autre, il nous chauffe via le rayonnement infra rouge, il nous éclaire via la lumière visible mais il nous nuit via les rayonnements ultraviolets (UV)
Heureusement, notre atmosphère arrête les rayonnement les plus dangereux, c'est à dire les rayons cosmiques, gamma, X et les UVC.
Nous ne sommes donc concernés que par les UVA et les UVB qui représentent 10% de l'énergie lumineuse qui nous atteint.

La quantité d'UV que notre peau recevra est également fonction de différents paramètres :

  • le temps d'exposition
  • l'heure d'exposition ( attention entre 11 et 15 heures à l'heure d'été ) 
  • la saison (le soleil est plus à la verticale en été, les UV sont alors moins filtrés par l'atmosphère)
  • la latitude par rapport à l'équateur
  • L'altitude ( à 1500 mètres, il y a 20% d'UVB en plus qu'au niveau de la mer )
  • Le type de sol qui favorise ou non la réflexion de la lumière ( par ordre décroissant : 85% pour la neige, 17% pour le sable, 5% pour l'eau et 3% pour le gazon )

Attention également quand la sensation de brûlure est diminuée :

  • des nuages légers diminuent la l'ensoleillement mais n'arrêtent pas les UV
  • nager dans l'eau donne une sensation de fraîcheur mais vous restez exposés 
  • certains tissus laissent passer les UV.

Les moyens de défense de la peau

Mis à part les cheveux, c'est donc la peau qui représente notre barrière contre les rayons solaires.
C'est d'abord la partie extérieure, la couche cornée, qui va s'épaissir au soleil mais ce phénomène prend beaucoup de temps.
Ensuite, nous sommes protégés par la mélanine. C'est un pigment produit dans les mélanocytes, des cellules se trouvant à la base de l'épiderme. La mélanine assure une protection variable en fonction de la race (peau blanche, peau mate, peau noire). Elle agit de 3 manières : en absorbant et en diffractant les rayons lumineux mais aussi en protégeant des radicaux libres induits par les UV.

Concrètement, 10% des UVB qui sont les plus énergétiques atteignent le derme contre 20 à 30% des UVA.
Les dégâts provoqués à la peau sont de différents types : certaines cellules vont se comporter comme de cellules précancéreuses, il y aura une diminution locale de l'immunité et la synthèse des molécules donnant l'élasticité à la peau sera perturbée.

Les différents effets à court terme de l'exposition solaire

Le premier est le hale du soir, il est principalement du aux UVA et provient de la mélanine déjà présente dans les mélanocytes.

Vient ensuite le traditionnel "coup de soleil" appelé scientifiquement l'érythème actinique. Son intensité est fonction de la durée d'exposition, de l'intensité du rayonnement et du type de peau. Les symptômes vont d'une simple rougeur jusqu'aux cloques et correspondent à des brûlures du 1er et du 2ème degré. Si le coup de soleil est essentiellement du aux UVB du milieu de journée, les UVA de fin de journée vont encore l'aggraver.

Les effets à long terme de l'exposition solaire

Ces effets sont néfastes, liés aux doses de rayonnement reçus et surtout, ils sont cumulatifs.

Citons d'abord le vieillissement accéléré de la peau du au soleil. La peau s'épaissit et devient sèche, de teinte jaunâtre et particulièrement ridée. Il y a apparition de nombreuses taches brunes. Les principaux responsables sont les UVA qui pénètrent plus profondément dans la peau mais les UVB et les infrarouges participent aussi à ce vieillissement.

La conséquence la plus graves de l'exposition solaire exagérée est l'apparition de cancers. Le facteur de risque augmente chez les personnes âgées, pour les gens travaillant à l'extérieur, pour ceux qui séjournent longuement dans des pays ensoleillés et pour ceux qui ont la peau claire
Le cancer de la peau le plus commun est le carcinome basocellulaire, il est d'évolution lente sans risque de métastases mais il doit être soigné.
Vient ensuite le carcinome epidermoïde d'évolution plus rapide avec risque de métastases. Il se développe habituellement sur une tache verruqueuse préexistante. Ce cancer est parfois mortel.
Le dernier et le plus dangereux est le mélanome malin. Ce cancer se dissémine très rapidement, la détection précoce est donc primordiale.


Pour terminer, le bronzage ou pigmentation retardée apparaîtra après deux jours d'exposition. Il sera maximum après 20 jours et puis diminuera progressivement en absence d'exposition. Ce bronzage est surtout la résultat de l'exposition aux UVB, les UVA peuvent aussi le provoquer mais à des doses 1000 fois supérieures. Cette coloration est due à la synthèse de nouvelle mélanine.

 

En conclusion :

Ne vous exposez pas trop au soleil surtout si votre peau le supporte mal.
Les effets néfastes du soleil sont cumulatifs, toutes vos erreurs s'additionnent.
Protégez-vous efficacement avec des filtres solaires. Le soleil même pour les peaux mates accélère le vieillissement.

Soyez encore plus prudents avec les enfants !

Évitez le banc solaire, il comporte aussi des risques.
Et surtout, réagissez rapidement en cas d'anomalies de la peau, consultez un dermatologue.

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login