Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

Les bambins et les petits enfants qui fument passivement à la maison sont souvent malades !


[08-12-2015]

Constatations et résultats de  la recherche:
Plus on fume à la maison ou dans la voiture et plus souvent les enfants seront malades. Une forte concentration de fumée de cigarette entraîne également une récurrence des problèmes de peau. Selon un récent rapport sur la santé des enfants de deux ans en Flandre, ceux qui sont quotidiennement exposés à  la fumée de cinq cigarettes ou plus au cours d’un mois, doivent prendre 57% de médicaments en plus le mois suivant.

Une recherche en Australie et en Finlande montrent que l'exposition à la fumée du tabac a des effets à long terme sur la santé vasculaire des enfants. La fumée de tabac endommage les artères et en entraîne le vieillissement prématuré. Le risque de graves problèmes cardiaques durant la vie augmente. L’âge des artères des enfants dont les deux parents fument est 3,3 plus élevé que celui des enfants de parents non-fumeurs. Des échographies montrent les changements dans la paroi de l'artère principale qui relie le cou à la tête. Après 25 ans, ces changements étaient encore présents. Les chercheurs demandent que plus d'énergie et de ressources soient mises en place afin de promouvoir le sevrage tabagique chez ces parents.

Une enquête de Scotland Ash dans 54 ménages de fumeurs, montre que les enfants de ces familles sont exposés à travers la fumée à une intensité de pollution de l'air qui est similaire aux émissions industrielles dans les villes fortement polluées comme Pékin. L’exposition à la fumée est mesurée par la concentration de nicotine dans la salive. Elle est plus élevée chez les jeunes enfants car ils passent plus de temps près de leur mère fumeuse.

Pourquoi arrêter de fumer ?
Il y a beaucoup d’avantages à arrêter de fumer:

  • Les substances nocives telles que le monoxyde de carbone (CO) et la nicotine disparaissent de l'organisme après déjà deux jours;
  • La toux et les sécrétions diminuent endéans 1 à 2 mois, la fonction pulmonaire s’améliore de façon significative après 2 à 3 mois;
  • Le stress subjectif disparait, ce qui  améliore la quantité et la qualité du sommeil. Endéans l'année le risque de crise cardiaque diminue de moitié;
  • Le risque de cancer du poumon diminue de moitié dans les dix ans;
  • La mortalité par cardiopathie ischémique (par manque d'oxygène à la suite de la réduction du flux sanguin) diminue de plus de 30%.
  • Après 5 à 15 ans : réduction du risque d'infarctus cérébral (AVC);
  • Pour la  maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), un arrêt de fumer retarde le développement de cette maladie.
Qui peut vous aider à arrêter de fumer ?
Vous devez être vous-même convaincu de vouloir cesser de fumer. Ce n’est pas rare qu’il y ait plusieurs tentatives. Ne jamais abandonner !

Votre pharmacien peut vous aider à choisir un substitut qui vous conviendra et remplacera la dépendance à la nicotine. Vous aurez moins d’effets secondaires. Il existe des patchs, des gommes à mâcher ou à sucer, des comprimés orodispersibles ou des sprays pour la gorge.
Votre médecin peut également vous aider à cesser de fumer. Il se pourrait qu’il vous  réfère à un centre qui accompagne le sevrage tabagique ou à un  conseiller professionnel.
Votre médecin peut également vous aider à cesser de fumer.
Il se pourrait qu’il vous réfère à un centre qui accompagne le sevrage tabagique ou à un conseiller professionnel. Parfois, votre médecin vous prescrira des médicaments.

Il est aussi très important de faire de l'exercice, ceci fait également partie du traitement.

En savoir plus ?

Traduction  des sources

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login