Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

Le pharmacien rémunéré pour ses conseils sur les médicaments à partir du 1 octobre.


[16-09-2013]

C’est une petite révolution qui s’annonce dans les pharmacies du pays. A partir de ce 1er octobre, le pharmacien pourra proposer à ses patients qui entament un traitement de l’asthme un accompagnement personnalisé sous la forme de deux entretiens. Une nouvelle prestation de santé, prise en charge par l'INAMI, qui devrait progressivement s’ouvrir, à l’avenir, à d’autres catégories de patients chroniques.

En tant qu'expert du médicament et acteur de santé de 1ère ligne, le pharmacien peut remplir un rôle très important dans l'accompagnement des patients dans leurs traitements médicamenteux. Au-delà de la prévention et de la résolution de tout problème lié à la prise de médicaments, il peut notamment contribuer à l'éducation thérapeutique du patient et ainsi favoriser une meilleure observance du traitement prescrit par le médecin. A l'heure actuelle, ce potentiel, amplement documenté dans la littérature scientifique, est sous-exploité dans notre système de santé.

Des changements sont toutefois en vue, car un nouveau type de prestation pharmaceutique, fruit d'une intense collaboration entre les pharmaciens, les mutuelles et l'INAMI, est sur le point de voir le jour. Cette prestation prendra la forme de deux entretiens d'accompagnement, au cours desquels le pharmacien abordera avec le patient les différentes facettes de son traitement (conseils liés à la prise du médicament, questions suscitées par le traitement ou la pathologie, difficultés éventuellement rencontrées, etc.). Objectif de ce suivi individualisé : renforcer l'efficacité du traitement prescrit en travaillant notamment sur le bon usage des médicaments et l'observance thérapeutique. Une attention particulière sera par ailleurs accordée à la complémentarité avec le médecin.

Comme leur nom complet l'indique, les « entretiens d'accompagnement de nouvelle médication » s'adresseront uniquement à des patients (chroniques) qui entament un nouveau traitement médicamenteux. A partir de ce 1er octobre, ces entretiens pourront être proposés aux patients asthmatiques qui doivent prendre des corticostéroïdes à inhaler. Le choix de l'asthme ne doit rien au hasard, car l'amélioration de sa prise en charge est susceptible d'avoir un impact positif considérable tant sur la qualité de vie des patients que sur les dépenses de santé. Les entretiens seront intégralement pris en charge par la sécurité sociale.

Même si cette prestation ne concernera, dans un premier temps, qu'un groupe restreint de patients, sa mise en place en pharmacie marque une nouvelle étape fondamentale dans l'évolution de la profession. Car, pour la première fois dans notre pays, les pharmaciens vont percevoir des honoraires (20 euros par entretien) non plus liés à la délivrance d'un médicament, mais qui valorisent directement une prestation d'accompagnement des patients dans leur traitement. L'APB, qui travaille depuis des années au renforcement du rôle du pharmacien dans les soins de santé, se félicite de cette reconnaissance et espère que d'autres groupes de patients chroniques pourront eux aussi, dans un proche avenir, bénéficier d'un accompagnement pharmaceutique personnalisé susceptible d'améliorer l'efficacité de leur traitement.

Source: Communiqué de presse APB
Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login