Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

HERPES - Le bouton de fièvre ou herpès labial


[09-12-2012]

Provoqué par l'herpès virus simplex de type 1, l'herpès labial classiquement appelé bouton de fièvre est la forme d'herpès la plus courante.

Ce virus provoque l'apparition sur les lèvres d'un groupe de petites vésicules de la taille d'une tête d'épingle douloureuses et remplies de liquide. Elles éclatent rapidement et forment des croûtes. La peau cicatrisera ensuite sans laisser de séquelles visibles.

On estime que 90% des êtres humains sont infectés par ce virus mais seuls 20% de la population sont concernés par le bouton de fièvre.

La contamination se passe en général pendant la petite enfance suite à un baiser donné par un adulte porteur. Cette première infection passe en général inaperçue mais des symptômes tels que de la fièvre, une ulcération ou un gonflement au niveau de la cavité buccale ou même une infection de la gorge peuvent plus rarement apparaître.

Après cette primo-infection, le virus reste présent au niveau des ganglions nerveux et reste en sommeil pendant des années sans être reconnu par notre système immunitaire. Les poussées d'herpès apparaissent quand il se réactive.

Quels sont les facteurs déclenchants?

  • le stress ou une émotion violente
  • un état de fatigue 
  • un refroidissement ou un état fébrile (d'où le nom bouton de fièvre) 
  • une exposition au soleil ou un banc solaire 
  • le froid 
  • une perturbation hormonale ou pendant les règles 
  • une diminution de l'immunité 
  • certains médicaments (immunosuppresseur, traitement de SIDA,...) 
  • une irritation de la peau

Quels sont les symptômes?

Le bouton de fièvre apparaît, se développe et cicatrise sur une période s'étalant entre 6 et 12 jours. L'évolution se fait en 6 phases :

phase 1 : signes avant-coureurs
Les premiers signes sont des picotements, une démangeaison et une sensation de brûlure; ceux-ci durent environ 6 heures.

phase 2 : prémices des cloques
Apparition de taches plates, peau rougie parfois légèrement boursouflée. Cette phase peut prendre 24 heures.

phase 3 : phase papule
Les cloques grossissent et les papules apparaissent (petites proéminences rouges). Ce processus s'effectue en 1 à 2 jours.

phase 4 : stade des vésicules et des pustules
La cloque arrivée à maturité forme la vésicule : les papules gonflées de liquide clair sont présentes pendant plusieurs jours. Les risques de contagion à partir de ce stade sont très élevés. Les vésicules apparaissent isolées ou en grappe, elles provoquent des douleurs ou des démangeaisons.

phase 5 : l'ulcération
Les vésicules et pustules éclatent et forment un plaie douloureuse et purulente.

phase 6 : les croûtes
Des croûtes jaunâtres apparaissent quand la lésion sèche. Le risque de contagion est maintenant faible. La guérison spontanée prendra 6 à 7 jours et ne laissera pas de traces.

Quelque conseils pour éviter les contaminations

Deux types de contamination sont possibles : la contamination d'une autre personne mais aussi l'auto contamination d'une autre partie du corps (yeux, zones génitales, etc.). Les boutons de fièvre ouverts sont contagieux.

  • interdiction des baisers
  • soyez surtout prudent avec les bébés, les enfants en bas âge, les femmes enceintes ou allaitant leur bébé, les personnes souffrant d'un eczéma. 
  • ne partagez pas d'objets ou de produits pouvant être en contact avec les lèvres (verre, brosse à dent, gant de toilette, serviette, stick à lèvre, rouge à lèvre, lentilles etc.) 
  • ne touchez pas le bouton de fièvre en dehors des applications du traitement local, attention au grattage. 
  • lavez vous les mains après tout contact avec le bouton de fièvre. 
  • ne percez pas le bouton de fièvre, n'arrachez pas les croûtes. 
  • Ne mettez pas de maquillage sur la lésion. 
  • ne vous frottez pas les yeux ni les paupières pour éviter une auto contamination de l'œil. 
  • lors de la toilette, évitez qu'un gant de toilette ou qu'une serviette de bain soit successivement en contact avec le bouton de fièvre et les yeux ou une zone génitale. 
  • n'humidifiez pas les lentilles de contact avec votre salive 
  • pas de rapports sexuels oro-génitaux.

Les traitements

Il n'existe pas de traitement permettant de guérir définitivement de l'infection par le virus de l'herpès simplex de type 1.

Le traitement habituel se base sur des produits à usage local (application directe sur les lésions) dont le but est de ralentir la prolifération du virus et/ou d'accélérer la cicatrisation. Le traitement doit être instauré le plus rapidement possible, c'est à dire à l'apparition des premiers symptômes.

En cas de complications ou chez les personnes à risque, le suivi médical est nécessaire.

Voici quelques exemples de produits destinés à cet usage:

Les crèmes à base d'antiviraux : Zovirax®, Aciclovir, Vectavir®
Les autres formules : Widmer Lipactin® gel (héparine de sodium et zinc), Zinolium®
formule à base d'huiles essentielles : Expace
Patch cicatrisant : Compeed®

Ces produits n'empêchent pas la récidive des lésions.

Les crèmes antibiotiques ou les désinfectants ne servent qu'à prévenir les surinfections bactériennes.

Les crèmes à base de dérivés de cortisone sont totalement à proscrire sur un bouton de fièvre.

La prévention

Il est possible de prévenir le déclenchement par les UV en appliquant un produit solaire à haut indice de protection sur les lèvres (exposition en été mais aussi en hiver à la montagne).

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login