Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

GINGEMBRE - Le gingembre contre les nausées et les vomissements


[19-12-2013]

Le gingembre, Zingiber officinale, est une espèce de plantes originaire d'Asie dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. Ce rhizome est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger-ale et de desserts comme le pain d'épices.

Le gingembre, ainsi que le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli et les choux de Bruxelles, se sont classés parmi les quatorze végétaux frais les plus fortement antioxydants.

En phytothérapie, on utilise son rhizome (tige souterraine) qui est épluché, lavé, cuit et séché avant d'être réduit en poudre. A partir de cette poudre, on peut fabriquer un extrait sec dix fois plus concentré que la poudre traditionnelle et dont la concentration en principes actifs est standardisée.

Le gingembre est proposé pour prévenir les nausées et les vomissements dans une grande variété de situations : mal des transports, mal de mer, réveil post-chirurgical, chimiothérapie anticancéreuse, grossesse, etc. Le gingembre est également proposé pour stimuler la production et la sécrétion de bile, en cas de digestion difficile.

Des dérivés de phénols, les gingérols et les shogaols sont considérés comme responsables des propriétés anti-nauséeuses du gingembre en agissant directement sur la muqueuse de l’estomac. Ces substances pourraient être également à l’origine des effets stimulants du gingembre sur la sécrétion de salive, de sucs gastriques et de bile. L’extrait sec standardisé contient 10% de gingérol

L’efficacité du gingembre a surtout été étudiée dans la prévention des nausées et des vomissements. La Food and Drug administration reconnaît que le gingembre est atoxique.

Mal des transports

L'Agence Européenne des Médicaments (EMA) reconnaît le gingembre comme un médicament à base de plantes dont l’efficacité est démontrée pour le mal des transports. De plus, contrairement à certains médicaments, le gingembre ne provoque pas de somnolence et il s’avère aussi efficace.
La littérature mentionne pour cette indication une dose de 500 mg à 2000 mg de poudre, 30 minutes avant le départ et ensuite, si nécessaire, 200 mg à 400 mg toutes les 2 à 4 heures. Cet usage n’est pas recommandé pour les enfants de moins de 3 ans.
Sous forme d’extrait standardisé dosé à 50 mg, nous recommanderons pour les adultes et enfants de plus de 12 ans un maximum de 2 comprimés 4 fois par jour. Pour les enfants entre 6 et 12 ans, 1 comprimé maximum 4 fois par jour et pour les enfants de 3 à 6 ans, 1 comprimé maximum 2 fois par jour.

Vomissements de la grossesse

C’est en début de grossesse que les nausées et les vomissements sont les plus fréquents, mais ils ne présentent que rarement un risque pour la mère ou le fœtus.
Les symptômes apparaissent surtout au cours du premier trimestre, avec un pic aux alentours de la 9ème semaine. Soixante pourcents des femmes n’en souffrent déjà plus vers la fin du premier trimestre.
Au alentours de la vingtième semaine, 91% des femmes enceintes n’en souffrent plus.
Ce n’est que chez 3% des femmes que les vomissements perdurent jusqu’au dernier trimestre.
L'utilisation du gingembre réduit les vomissements et peut être recommandée même en première intention (avant d’utiliser un médicament), il n’a pas d’effet néfaste, que ce soit sur la mère, le fœtus ou le nouveau-né. Les doses journalières recommandées se situent entre 1000 et 1500 mg de poudre, soit par exemple 1 comprimé d’extrait standardisé dosé à 50 mg matin et midi.
Lourdeurs digestives, digestion lente
Des plantes sont traditionnellement utilisées dans les troubles gastro-intestinaux come par exemple : le gingembre, l’artichaut, le romarin, le fenouil, la mélisse ou la camomille.
Différentes études montrent que la poudre de gingembre à une dose de 1 à 2 g, peut favoriser la vidange gastrique (dans des cas de nausées, lourdeurs d’estomac et de digestion lente) et le péristaltisme gastro-intestinal. La dose proposée est alors similaire à celle utilisée dans le mal des transports.

Sécurité d’utilisation du gingembre

Occasionnellement, des brûlures d’estomac, des maux d’estomac et une légère diarrhée ont été rapportés comme effets indésirables.

Par ailleurs, le gingembre peut stimuler la sécrétion biliaire (comme l'artichaut) et doit donc être utilisé avec prudence chez les patients qui ont ou ont eu des calculs biliaires.

Il pourrait exister une interaction avec les anticoagulants (phenprocoumone , warfarine, acénocoumarol), la prudence est donc recommandée dans ce cas.

Enfin, l'utilisation chez les enfants de moins de 3 ans n’est pas recommandée vu le peu de données disponibles pour ce groupe d'âge.

Du gingembre, oui… mais sous quelle forme ?

La poudre de gingembre possède une teneur en principes actifs qui peut être variable, nous préférerons donc le comprimé d’extrait sec dosé à 50 mg et standardisé à 10% en gingérol. Il s’avale simplement avec un verre d’eau.

Sources
APB - Dompéridone: alternatives en délivrance libre - Apr Joris Maesschalck (CWOA-CDSP)
www.eurekasante.fr
www.passeportsante.net

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login