Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

CHAMPIGNONS VENENEUX EN BELGIQUE - Entolome livide


[11-03-2013]

Entoloma eulividum Noordel. Entolome livide

Synonymes : Entoloma lividum auct., Rhodophyllus livides auct., Entoloma sinuatum auct.

Noms français : Entolome livide, Rhodophylle livide, Entolome perfide
Nom néerlandais : Giftige satijnzwam
Nom; noms allemand : Riesen-Rötling


L'identification de l'Entolome livide demande une certaine expérience. Il rappelle en effet certains champignons massifs comme les Tricholomes ou les Clitocybes. Les caractères distinctifs les plus importants sont la couleur des lamelles, qui sont d'abord jaunes, puis rose saumon, avec l'arête restant longtemps jaune, ainsi que l'odeur agréable de farine fraîche.

Habitat et époque d'apparition

L'Entolome livide croît dans les bois feuillus sur substrat argileux relativement riche. Il peut apparaître tôt durant l'été et persiste jusqu'en automne.

Confusions possiblesEntolome livide

L'Entolome livide croît dans les bois feuillus sur substrat argileux relativement riche. Il peut apparaître tôt durant l'été et persiste jusqu'en automne. Il est relativement rare, mais parfois, il peut être localement abondant et attractif pour le mycophage inexpérimenté. Celui-ci doit éviter de le confondre avec certains Entolomes printaniers comestibles qui croissent dans les vergers, les haies, sur les lisières et qui ont aussi une odeur agréable de farine. Le Clitocybe nébuleux, Clitocybe nebularis (Batsch. : Fr.) P. Kumm., champignon automnal souvent récolté par les amateurs, a un aspect général qui peut rappeler l'Entolome livide, mais les lames restent crème ou jaunâtre pâle et l'odeur est assez banale, nullement farineuse.

Empoisonnement

L'intoxication par l'Entolome livide est de type gastro-intestinal ou résinoïde. Les symptômes apparaissent souvent moins d'une heure après l'ingestion (mais on a signalé des durées d'incubation beaucoup plus longues). Ils consistent en coliques très douloureuses, vomissements, diarrhée, soif intense...; des troubles hépatiques discrets peuvent aussi se manifester. Cette intoxication est pénible, mais la guérison survient généralement en un ou quelques jours; des enfants ou des personnes affaiblies peuvent cependant connaître une issue fatale.


 

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login