Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


Qu’en est-il de la médication en voyage ?


[14-06-2018]

Si vous avez planifié un voyage à l’étranger, vous feriez mieux de prêter attention à votre prise de médicaments. Préparer une bonne pharmacie de voyage est quoi qu’il en soit un must. Si vous souffrez en outre d’une maladie chronique, il peut être astucieux de demander à votre pharmacien d’établir une liste de vos médicaments ou un schéma de médication.

Si vous avez planifié un voyage à l'étranger, vous feriez mieux de prêter attention à votre prise de médicaments. Préparer une bonne pharmacie de voyage est quoi qu’il en soit un must. Si vous souffrez en outre d’une maladie chronique, il peut être astucieux de demander à votre pharmacien d’établir une liste de vos médicaments ou un schéma de médication. Vous pouvez considérer cela comme une espèce de passeport médical. Et une prescription belge est-elle valable à l’étranger ? Vous trouverez plus d’informations sur ces sujets ci-dessous.

Un schéma de médication consiste en un récapitulatif des traitements (parfois aussi temporaires) que vous suivez pour des maladies chroniques ainsi que leur posologie. Il reprend également les substances auxquelles vous êtes particulièrement sensible (p. ex. la pénicilline). Les avantages pratiques sont...

Cela vous offre un récapitulatif pratique pour vous-même afin de n’oublier aucun médicament tant pour la prise sur place qu’au moment où vous faites votre valise.

Si pour une raison ou une autre, vous avez besoin d’une assistance médicale à l’étranger, les prestataires de soins sauront directement quels médicaments vous prenez. Vous recevez ainsi les soins optimaux beaucoup plus rapidement.

Vous évitez aussi des problèmes à la douane.

Demandez à votre pharmacien ou médecin traitant d’indiquer, outre les noms des médicaments, les noms des substances contenus dans ceux-ci. Certains médicaments sont en effet disponibles à l’étranger, mais sous un autre nom.

Déclarations spéciales

Pour certains médicaments qui relèvent de la loi des stupéfiants ou drogues, vous avez besoin d’une déclaration spéciale. Cette loi concerne par exemple les analgésiques puissants, les somnifères, les calmants, la morphine, les stimulants comme la Rilatine®... Vérifiez auprès de votre pharmacien ou médecin si vos médicaments répondent à ces conditions !

Pour les voyages dans l’espace Schengen : ce formulaire – dûment complété – doit être envoyé au moins 10 jours ouvrables avant le départ à (en mentionnant vos coordonnées) :

AFMPS – DG Inspection, Division Autorisations

Service Stupéfiants

Eurostation II – Place Victor Horta 40/40 1060 Bruxelles

Après validation, le document vous sera retourné par voie postale. Conservez le document avec vos médicaments pendant le voyage.

Les pays de l’espace Schengen sont : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

Pour les pays hors espace Schengen, il est préférable de consulter au préalable le site web de l’INCB (www.incb.org) pour bénéficier des conseils nécessaires. Si vous ne trouvez pas de conseils pour ce pays sur ce site web, il est absolument recommandé de contacter l’ambassade de ce pays en Belgique.

Une prescription d’un médecin belge est-elle valable à l’étranger ?

Une prescription d’un médecin belge est valable dans tous les pays de l’UE. Attention toutefois : un médicament disponible dans notre pays ne l’est pas toujours dans un autre, ou porte un autre nom.

Il n’existe pas de formulaire spécial pour pouvoir utiliser votre prescription belge à l’étranger. Elle doit cependant contenir au moins les informations suivantes :

Les données du patient : nom de famille et prénom (tous deux complets) et la date de naissance.

Date de délivrance de la prescription.

Données du médecin qui rédige la prescription : nom de famille et prénom (complets), qualification professionnelle, coordonnées, adresse de travail (y compris le pays) et signature (écrite ou numérique).

Données du produit prescrit : la dénomination générique ou nom de la substance (donc pas la marque, car celle-ci peut différer selon le pays), la forme (comprimés, solution, etc.), la quantité, la concentration et le dosage.

À l’achat de votre médicament à l’étranger, ce sont les règles du pays où le médicament est retiré qui sont d’application. Cela signifie qu’un pharmacien doit respecter sa propre législation nationale. Il est par exemple possible que vous receviez une quantité inférieure à celle indiquée sur la prescription. Certains médicaments peuvent en outre ne pas être vendus dans tous les pays ou ne pas être disponibles partout, même au sein de l’UE.

Votre médecin vous remet une prescription électronique ? Demandez-lui toujours une version classique sur papier. En effet, les prescriptions électroniques ne sont pas reconnues dans tous les pays ou ne peuvent pas être encodées, ce qui les rend inutilisables ou non valables.

À l’étranger, vous paierez toujours le prix plein pour un médicament remboursé. Vous pouvez obtenir un remboursement (partiel) via votre mutuelle si vous faites remplir un formulaire spécial par le pharmacien à qui vous achetez vos médicaments à l’étranger. Pour plus d’informations à ce sujet, contactez votre mutuelle.

(Source : AFMPS)

https://www.fagg-afmps.be/sites/default/files/downloads/Schengen%20FR_20160215.pdf

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login