Syndrome de l’intestin irritable - L’inconfort intestinal affecte votre qualité de vie, que faire ?

L’inconfort intestinal affecte votre qualité de vie, que faire ?

Crampes abdominales, troubles du transit ou flatulences, tout le monde en souffre de temps à autre. Cependant, chez un nombre assez important de personnes, ces symptômes apparaissent régulièrement, ce qui peut se traduire par le syndrome de l’intestin irritable (SII).

Qu’est-ce que le syndrome de l’intestin irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable est un trouble fonctionnel et, dans la plupart des cas, chronique. À la différence des maladies intestinales plus sérieuses, telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin irritable ne provoque pas de changements dans les tissus de l'intestin et n’augmente pas le risque de cancer du côlon : l’aspect de l’intestin reste inchangé, c’est son fonctionnement qui est perturbé.

Quels en sont les symptômes ?

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est caractérisé par des symptômes comme :

• des crampes et des douleurs abdominales
• une sensation de ballonnement,
• des flatulences,
• une diarrhée et/ou une constipation
• un émission de mucus par le rectum
• la présence des symptômes depuis plus de 6 mois.
Le SSI affecte également la qualité de vie. La plupart des personnes qui en sont atteintes sont plus fatiguées, plus irritables, plus stressées. De plus, c’est un syndrome qui n’est pas facile à évoquer au vu des symptômes gênants : certains patients peuvent même se retrouver en situation d'isolement social, faute d'oser révéler leurs problèmes digestifs.

Qui est touché ?

Le syndrome de l’intestin irritable est la maladie gastro-intestinale la plus répandue : 10 à 15% de la population européenne est touchée.
Ce trouble apparaît de façon graduelle chez les adolescents et les jeunes adultes.
Les femmes seraient de 2 à 3 fois plus nombreuses que les hommes à souffrir du syndrome de l’intestin irritable.

Quelles en sont les causes ?

Les causes du SSI sont multifactorielles : des infections causées par des bactéries, des virus ou des parasites, un déséquilibre de la flore intestinal et/ou une mauvaise alimentation.
Ces causes vont engendrés des troubles de la motilité et sensorielles de l’intestin. Ces troubles sont provoqués par une crispation anormale, irrégulière et spasmodique du côlon : le côlon des patients qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable se contracte beaucoup plus souvent que la moyenne et ce ne manière non-fonctionnelle. De plus la paroi intestinale est hypersensible : la paroi réagit aux stimuli de manière excessive. Le tout crée une perméabilité anormale de paroi intestinale, ce qui entretien le syndrome et le rend chronique.
Il est également important de noté que le stress accentue les symptômes du SII.


Quelles solutions ?

l est possible de traiter chaque symptôme séparément, avec des laxatifs ou antidiarrhéiques pour les troubles du transit, avec des antispasmodiques pour les douleurs et spasmes abdominaux ou avec des probiotiques pour les ballonnements ou les problèmes de perméabilité de la flore intestinale. Cependant, il est également possible de traiter l’ensemble des symptômes grâce l’association de curcuma et d’huile essentielle de fenouil qui va apaiser durablement l’inconfort intestinal et agir tant sur les causes que sur les symptômes.
L’association de la curcumine, le principe actif du curcuma, et d’huile essentielle de fenouil va stimuler la digestion, agir sur la flore, réduire les inflammations et lutter contre les spasmes. La curcumine va en plus permettre de réduire la perméabilité intestinale.
Veillez à toujours favoriser des extraits standardisés afin de garantir la qualité et l’efficacité du produit. Il est également important d’opter pour un extrait bio-disponible et hautement soluble de curcumine afin d’assimiler le produit au mieux et de profiter au maximum de ses bénéfices.

Il est également recommandé d’adapter son mode de v

Voici quelques astuces pour un meilleur confort intestinal :

• Mangez des fibres solubles, douces pour l’intestin comme par exemple les céréales d’avoine et la farine d’avoine.
• Réduisez les matières grasses saturées et évitez de consommer de l’alcool, du chocolat et du café car ils stimulent beaucoup les contractions de l’intestin.
• Limitez la consommation d’aliments qui peuvent causer des ballonnements et des gaz : haricots, choux, édulcorants, aliments sucrés, boissons gazeuses, …)
• Buvez de l’eau régulièrement au cours de la journée.
• Mangez à des heures régulières, mastiquez correctement et ne sautez pas de repas.
• Essayez de réduire le stress : c’est un facteur aggravant du SII.
• Faites de l’exercice physique régulièrement (au moins 30 minutes par jour)