CHAMPIGNONS VÉNÉNEUX EN BELGIQUE - Généralités

La mycologie (science des champignons) nécessite un long apprentissage Les accidents sont souvent causés par un manque de compétence du mycophage (amateur de champignons pour la table) ou par l'ingestion accidentelle par un enfant.
Dans le doute, demandez toujours conseil à un mycologue expérimenté ou abstenez vous de les consommer.


La Belgique compte plusieurs centaines de champignons comestibles mais seule une cinquantaine ont un réel intérêt culinaire, les autres ayant des goûts et/ou des textures désagréables.

Que faire en cas de suspicion d'intoxication?


Dans la mesure du possible, certaines informations seront utiles pour le diagnostic et le traitement :

  • Identification du ou des champignons ingérés
    S'il en reste, même en morceaux, emportez les; même des morceaux dans des vomissures.
    Sinon essayez de pouvoir fournir une description du champignon et de l'habitat où il a été cueilli.
  • Essayez de définir la quantité consommée.
  • Evaluez le temps entre l'ingestion et l'apparition des symptômes. En général, les intoxications à incubation de moins de six heures sont peu graves. Au contraire, celles de plus de six heures sont potentiellement plus dangereuses.

Contactez immédiatement le Centre Antipoison qui vous dira que faire 070/245.245   www.poisoncentre.be

Tordons le cou à certaines idées reçues


Il n'existe pas de "truc" permettant de savoir si un champignon est comestible ou non. Voici différents exemples:

  • Les champignons vénéneux n'ont pas un goût ou une odeur agréable!
    FAUX : l'Amanite phalloïdes est excellente et ... mortelle.
  • Les traces de consommation par des animaux prouvent que le champignon est comestible!
    FAUX : les limaces et certains petits animaux mangent même l'Amanite phalloïde.
  • La cuisson élimine la toxicité des champignons!
    FAUX : les principales espèces toxiques le restent même après cuisson prolongée.
    NB : la cuisson permet cependant de rendre comestibles des champignons qui sont toxiques quand il sont crus (Amanite rougissante, morille ...)
  • Les champignons blancs ne sont pas toxiques!
    FAUX : blancheur et toxicité peuvent aller de paire
  • Ingérer un seul champignon n'est pas dangereux!
    FAUX : une seule Amanite phalloïde peut gravement vous intoxiquer.
  • Les jeunes champignons sont comestibles!
    FAUX : les toxines sont présentes dans de jeunes champignons, l'Amanite phalloïde en est encore un bon exemple.

Dernier avertissement : un livre et quelques photos ne suffisent pas pour identifier un champignon avec certitude. Si les champignons provoquent votre intérêt, inscrivez-vous dans un club de mycologie et participez aux ballades en forêt.



Ce que nous appelons un champignon est en fait un carpophore. Le carpophore est l'organe de fructification du champignon qui ne persiste que pendant un temps limité et à certaines époques de l'année.
La partie permanente du champignon est composée de filaments ténus appellés mycelium vivant dans le sol, le bois ou le fumier.


Les 16 champignons traités sur ce site

Amanite phalloïde
Amanite panthère
Amanite tue-mouche
Amanite vireuse
Bolet satan
Clavaire élégante
Clitocybe blanchi
Cortinaire pourpre
Coprin noir d'encre
Entolome livide
Galère marginée
Gyromitre comestible
Hébélome échaudé
Hypholome en touffe
Inocybe fastigié
Paxille enroulé

Généralités
Syndromes d'intoxication